Les liens entre perte auditive et perte d'autonomie
Les liens entre perte auditive et perte d’autonomie
9 avril 2015
« Tu me casses les oreilles » une expression remplie de bon sens
13 avril 2015

Le rôle de l’audioprothésiste

Audioprothésiste, un métier opérateur-dépendant à l’écoute

Le rôle de l'audioprothésisteL’audioprothésiste est un métier touchant les pathologies auditives, un domaine très handicapant et touchant la sociabilité, l’autonomie et la qualité de vie des personnes touchées. C’est pour cela qu’un audioprothésiste se doit de se munir de certaines compétences telles que l’écoute, la compréhension et la capacité de s’adapter à ses clients ceci en plus de ses compétences scientifiques. Il est le seul à pouvoir appareiller un individu et nous allons voir plus en détail les caractéristiques propres à son métier.

 L’audioprothésiste dans l’accompagnement du patient

Le rôle de l’audioprothésiste consiste en la proposition d’aides adaptées pour les personnes souffrant d’un trouble auditif. De la même manière, le métier tend à proposer de véritables aides techniques et dispositifs médicaux. Ce dernier a pour mission de prévenir la perte d’autonomie de la personne -liée aux pathologies auditives-, tout en tentant, au mieux, de répondre à ses besoins personnalisés. La perte significative d’audition ont pour but de prévenir une perte d’autonomie causée par un trouble auditif. Le métier d’audioprothésiste et l’appareillage d’aide auditive intervient seulement après la prescription d’un médecin ORL de par la loi qui est le seul à pouvoir attester le besoin de prothèse auditive d’un patient du point de vue médicale. Après, et seulement après interviendra un audioprothésiste qui sera quant à lui, le seul à pouvoir adapter une appareil auditif de par ses compétences et ses connaissances. Il devra également comprendre le patient, être à l’écoute de ce dernier, connaître son environnement  afin de fournir l’appareillage et les réglages qui conviendront le mieux. Par conséquent, un audioprothésiste est une étape indispensable à la bonne réussite d’un appareillage.

L’IGAS (inspection général des affaires sociales) précise que seul un audioprothésiste aura les compétences de préconisation, d’essai et d’accompagnement d’un patient en vue de la bonne réussite de son appareillage. En effet, même la meilleure prothése auditive du marché ne donnera pas satisfaction si elle n’est pas adaptée par un audioprothésiste.

La population française est une des plus satisfaites du monde quant à l’utilisation des prothéses auditives. Selon l’enquête Eurotrack, le taux de satisfaction des malentendants en France est de 86% (ce chiffre sera remis à jours dans quelques semaines) nettement supérieur à celui de nos voisins (72% pour l’Allemagne et 77% pour le Royaume uni)

En 2012, cette enquête s’est élargie à 7 pays et a de nouveau confirmé les bons résultats Français (80%), deuxième après la Suisse (84%), suivent l’Allemagne (77%), le Royaume-Uni (72%), la Norvège (72%), l’Italie (70%) et le Japon (36%).

Audioprothésiste, un suivi personnalisé par patient

Le rôle de l’audioprothésiste est depuis 1967 (Article L431-1), le seul a pouvoir procéder à l’appareillage, à déterminer l’appareil auditif, son adaptation, la délivrance et le suivi de celui-ci pendant toute sa durée de vie qui tourne autour de 5 ans.

Vous pouvez consulter toutes les obligations et pratiques des audioprothésistes

Trouvez davantage d’information sur le métier d’audioprothésiste

} else {