Avenir de l’audioprothèse
26 mars 2015
Études Eurotrack
30 mars 2015

Etat de santé des français

10 faits marquants sur la santé des français

Une étude réalisée par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) expose un état des lieux de la santé des français avec 10 faits marquants. C’est une étude très complète prenant en compte des indicateurs transversaux notamment par un cadrage démographique et social. Des éléments sur la mortalité, des indicateurs d’état de santé global ainsi qu’un point sur les inégalités sociales d’un point de vue santé.

Espérance de vie : l’écart entre les hommes et les femmes tend à se réduire

Même si les sexes restent inégaux en terme d’espérance de vie, celle-ci se réduit avec 85,4 ans pour les femmes contre 79,2 pour les hommes. L’écart s’est réduit de 2 ans en 20 ans.

Mais les hommes décèdent plus prématurément

Dans cette étude sur la santé des français, les hommes ont 2 fois plus de décès que les femmes avant 65 ans notamment à cause de l’abus d’alcool, de tabac, des risques professionnels et à de mauvais comportement nutritionnels. Ce rapport entre la mortalité homme-femme augmente très nettement si nous prenons en compte les morts violentes avec un écart de 3,1 ans et 3,3 ans pour les décès attribués à cause des troubles mentaux.

Les populations issues de milieux bien moins aisées rencontrent davantage de problèmes de santé

Ce rapport sur la santé des français relève un lien étroit entre santé et position sociale et niveau d’étude. Plus une personne sera dans un milieu sociale difficile, plus celle-ci sera exposée à une multitude de risques professionnels, de contacts avec la pollution et à des comportements habituels mauvais pour la santé (malnutrition, manque d’activité physique) et par conséquent davantage de problèmes de santé.

Inégalité d’espérance de vie

Les cadres et les ouvriers sont inégaux face à l’espérance de vie, en effet la différence d’espérance de vie entre un cadre et un ouvrier à 35ans est de 6,3 ans pour les hommes contre 3 ans pour les femmes; tout comme les ouvriers sont nettement plus nombreux à vivre des années avec des incapacités.

Des disparités régionales et sociales

La différence de structure du pays en terme démographique et sociale résulte des inégalités de santé entre certaines régions. En effet, les départements d’Outre-Mer sont souvent les plus dépourvus avec des risques environnementaux plus élevés contre moins d’accès aux soins.

Outre-Mer, les départements les plus atteints

Les départements d’Outre-Mer sont les plus touchés par les inégalités, surtout face à la Métropole. La mortalité infantile y est 5 points plus fortes qu’en France métropolitaine tout comme la part des petits poids de naissance, des prématurités, tout comme le surpoids et l’obésité.

Les français boivent de moins en moins d’alcool

Depuis les années 2000, les français sont en constante baisse de consommation d’alcool notamment avec une baisse significative de consommation de vin. Un habitant de 15 ans et plus boit en moyen 11,8 litres par an, soit 2,6 verres par jour et par habitant. Les régions où nous retrouverons davantage de buveurs sont le Nord Pas de Calais et le Languedoc Roussillon.

Problèmes de poids

Actuellement, la moitié de la population adulte est en surpoids voire même obèse. Cette tendance s’accentue depuis les années 80, ce qui en fait un problème de santé public primordial. Une fois de plus, la population défavorisée et notamment les femmes de cette population sont les plus touchées, même si nous notons un ralentissement depuis les années 2000.

les troubles musculo-squelettiques véritable fléau des maladies professionnelles

L’enquête sur la santé des français montre que les TMS constituent de loin la première cause d’indemnisation professionnelles. En 2010, 1,8 millions de salariés soit 8,3% du total de la masse salariale sont soumis à des gestes répétitifs et cadencés au moins 20 heures par semaine, et 10,1% à la manutention de charges manuelles. En 2013, un rapport a stipulé que 35% des salariés déclarent devoir rester dans une position pénible ou fatigante sur de longues périodes et de manière répétitive.

Parenthése natalité

La France a plus de 800 000 naissances par an depuis 2005, ce qui la place dans le top des pays industrialisés. L’âge moyen des mères est de 30,1 ans. De plus en plus de mamans ont des enfants après 35 ans soit 22% des naissances totales et qui est multiplié par 4 depuis les années 80. Même si, en parallèle, plus une mère va avoir un enfant tard, plus il y a de risques de complication pour celle-ci et pour son enfant.

 Accéder à l’étude complète sur la santé globale des français